Assurances et immobilier

Votre habitation est aussi unique que vous l’êtes. C’est pourquoi il est nécessaire d’étudier minutieusement la combinaison des assurances susceptibles de couvrir ses particularités. Voici quelques renseignements utiles afin d’éviter de mauvaises surprises.

La sous-assurance peut coûter cher

Afin d’éviter le risque de sous-assurance, pensez à mettre à jour l’estimation de vos biens mobiliers assurés au gré de vos nouvelles acquisitions. La prime annuelle supplémentaire est minime et évitera de vous trouver dans le désarroi  de voir l’indemnité en cas de sinistre réduite proportionnellement à la valeur sous-assurée. Pensez également à signaler à l’assurance toute modification technique (pose d’un paratonnerre, installations solaires, isolation périphérique, etc.) ou plus-values qui puissent influencer la valeur du bâtiment.

Assurance « Côté cour, Côté jardin » une complémentaire aux nombreux bénéfices

Trop souvent les propriétaires de bâtiments sous-estiment la somme des complications pouvant résulter d’un incendie ou du déchaînement des forces de la nature. Orages de grêle et vents tempétueux peuvent sérieusement endommager les aménagements extérieurs qui ne sont pas couverts par l’assurance conclue sur l’habitation. En souscrivant une complémentaire « Côté cour, Côté jardin » vos ouvrages et aménagements extérieurs seront assurés, même si l’habitation n’a subi aucun dégât.

Vos installations solaires sont-elles correctement assurées ? 

  • Fixées sur le toit, pour propre usage : l’installation doit figurer sur la police s’assurance du bâtiment
  • Fixées sur le toit, louées à un tiers : l’installation doit être assurée par le tiers
  • Posées sur la parcelle : conclure une complémentaire « Côté cour, Côté jardin