Bien choisir ses fenêtres

La belle saison, c’est aussi l’occasion de changer des fenêtres vétustes pour améliorer l’isolation d’un bâtiment afin d’être parés pour l’automne. Car une fenêtre bien choisie peut même servir de chauffage durant la saison froide !

Une fenêtre performante aujourd’hui n’a plus rien à voir avec son ancêtre composée de simples vitres enchâssées au mastic dans un cadre en bois, comme on en trouve encore dans les bâtiments anciens. Et même si elle ressemble aux fenêtres à double-vitrage d’il y a vingt-cinq ans, son pouvoir isolant est beaucoup plus grand : en hiver, elle laisse perdre 2 à 4 fois moins de chaleur. Mieux, si elle est orientée au sud, elle peut même laisser entrer davantage d’énergie qu’elle en laisse sortir !

Que l’on construise un nouveau bâtiment ou que l’on rénove un ancien, il vaut vraiment la peine de s’intéresser aux fenêtres, à leurs caractéristiques, à leur taille et à leur emplacement. Il faut se rappeler que même si elles ont fait des progrès spectaculaires au cours des dernières années, les fenêtres restent les points faibles de l’isolation d’un bâtiment construit aux normes actuelles – sauf celles qui sont exposées au soleil d’hiver. Mais une chose a changé : les vitrages performants d’aujourd’hui sont devenus plus isolants que les cadres qui les soutiennent. On gagnera donc à choisir des cadres fins, à opter pour des vitrages d’un seul tenant plutôt que divisés en plusieurs carreaux, et à limiter le nombre de battants : il vaut mieux une fenêtre qui s’ouvre en deux parties plutôt qu’en trois.

Plus d’infos sur www.energie-environnement.ch