Le rôle central du devis

Avant d’entamer des rénovations ou des transformations sur un bien immobilier, on s’inquiétera de leur coût pour éviter de mauvaises surprises à réception de la facture.

Il convient de faire plusieurs appels d’offres afin d’obtenir une base de comparaison et surtout une idée précise du coût global des opérations envisagées.

On peut distinguer deux cas de figure : le devis estimatif et l’offre sur la base d’un prix forfaitaire. Dans ce dernier cas, l’entrepreneur est tenu d’exécuter les travaux pour la somme fixée, même si son travail et ses dépenses ont été plus importants.

Le devis estimatif est nettement plus complexe. Il est recommandé d’exiger beaucoup de précision (matériaux, quantité, prix, références, etc.) afin d’éviter des écarts trop importants avec le coût final. On peut toutefois estimer qu’un dépassement de 10% n’est pas excessif.

Attention : le devis est avant tout une offre, mais dès le moment où il est signé par les deux parties, il fait office de contrat aux yeux de la loi.