Les détecteurs de fumée peuvent sauver de nombreuses vies

A l’approche des fêtes de fin d’année, le risque d’un départ de feu peut être accru par les décorations de Noël. Une bougie restée allumée une fois que tout le monde est parti se coucher et c’est le drame. Dans bien des cas, les détecteurs de fumée permettent de sauver des vies.

En Suisse, on comptabilise chaque année une trentaine de décès liés aux incendies. Or, dans les pays – comme le Canada ou la Norvège – qui ont rendu ce petit avertisseur sonore obligatoire, on estime que le nombre de victimes a été divisé par deux. Car dans un tiers des cas, le feu se déclenche la nuit, moment où l’odorat est lui aussi dans les bras de Morphée. D’où l’utilité d’une alarme qui extirpe les personnes de leur sommeil avant que la fumée et le feu ne leur soient fatals.

Alors que la France rendra les détecteurs de fumée obligatoires dès mars 2015, la Suisse n’a pas encore bougé. Ce qui n’empêche personne de faire preuve de bon sens en se dotant d’un tel dispositif à domicile. Cependant, même doté d’une telle installation, les règles de prudence restent de mise :

Les couronnes de l’Avent et les sapins de Noël se dessèchent très vite et la flamme des bougies peut y mettre le feu en l’espace de quelques secondes. Voici quelques précautions à prendre :

– Placez un seau d‘eau à proximité de la couronne de l’Avent et du sapin de Noël.

– Fixez le sapin sur une base solide, de préférence dans un récipient rempli d’eau.

– Respectez une distance de 30 cm entre les bougies et les matériaux combustibles.

– Eteignez toujours toutes les bougies avant de quitter la pièce.

N’allumez plus de bougies après le 31 décembre. Le sapin est alors desséché et s’embrase très rapidement.

Toute l’équipe des ventes de la Régie du Rhône vous souhaite de belles et joyeuses fêtes de fin d’année.