L'immobilier responsable
Mon compte

Rénovation des conduites en site habité

Rénovation des conduites

Vous connaissez la fable du « mal qui répand la terreur, Mal que le Ciel, en sa fureur, Inventa pour punir les crimes de la terre… » En vérité, il ne s’agit plus de la peste, mais de l’entartrage et de la corrosion des conduites d’eau dans nos immeubles.

Eux aussi peuvent terroriser, non seulement les propriétaires, mais les habitants. Il convient donc de les rassurer. Si les humains ont l’âge de leurs artères, les bâtiments peuvent en changer presque indéfiniment.
Bonne nouvelle ! direz-vous, mais qu’en est-il des désagréments, de l’intrusion de travailleurs inconnus et brise-tout, du vacarme, de la poussière, du chantier interminable, de l’obligation d’abandonner son chez-soi pendant des semaines ?…

Intervention majeure, désagréments mineurs

Soyez à nouveau rassuré ! Les nuisances sont réduites au minimum. Bien qu’elle englobe tout l’immeuble, l’intervention est conduite appartement par appartement. Pour chacun, dix jours ouvrables au maximum et un à deux jours de finition ; et elle s’entoure d’un luxe extrême de précautions. Résultat : elle vous laisse habiter chez vous.

Prenons l’exemple des numéros 18-20 de la rue Crespin dans le quartier de Florissant. Voici deux immeubles d’une trentaine d’appartements chacun, construits dans les années 50 et vendus en PPE. Bel habitat, belle architecture, mais des conduites en fer, en cuivre et en plomb dont l’interaction engendre une corrosion électrolytique. Ajoutons l’entartrage et l’usure. Pensez simplement aux robinets qui furent ouverts et fermés 200.000 fois en moyenne. Débit amoindri, fuites nombreuses, infiltrations… et coupures générales pour les multiples réparations de fortune. L’inconfort et les problèmes trahissaient la vétusté des artères sous la fraîcheur des revêtements.

Rénovation des conduites

Des pros triés sur le volet

 Site Web RG Riedweg&Gendre Notre régie assurant la gestion, elle a mandaté l’entreprise d’ingénieurs-conseils RG Riedweg & Gendre laquelle a délégué l’ingénieur Jean-Pierre Dumont responsable du bureau technique sanitaire. Le travail a commencé par une étude approfondie de l’état existant : mesures multiples, tests, rapport très circonstancié… En final, appel d’offres pour remplacer l’intégralité des conduites, tant les colonnes d’alimentation des immeubles que les réseaux individuels et les écoulements d’eaux usées : la totale !

 Site Web Construction Perret SA Ce sont les entreprises Albisati SA (plomberie) et Construction Perret SA (maçonnerie, carrelage, peinture) qui ont effectué les travaux. Protection des planchers et des meubles, précautions contre les émanations de poussières, évacuation immédiate des gravats, remplacement complet des conduites, rhabillage des murs et finitions avec le type de revêtement existant ou avec un nouveau type si l’occasion suscitait une envie de changer… et tout ce travail de tous les corps de métier en une dizaine de jours seulement ! Il faut le voir pour le croire.

Le voir ? Allez vite sur le site de la Régie du Rhône, un excellent petit film de Capimage vous attend. Mais que pensent les habitants eux-mêmes, premiers bénéficiaires, mais aussi premiers importunés ? « Aucun ennui. Un personnel remarquable de propreté et de rapidité, nous dit Me Raoul Oberson. J’étais consulté si l’intervention risquait d’interférer quelques heures avec mes occupations. Tout fut irréprochable. »


Jugez de visu

 Site Web Cap ImaGE  Confucius Spécialisés en production de films institutionnels et d’entreprise, les studios genevois de Cap ImaGE ont réalisé le film général de la Régie du Rhône, puis une excellente présentation des travaux rue Crespin. Bien connue des téléspectateurs romands, la comédienne Barbara Tobola s’y fait notre guide. Toujours chaleureuse, experte et convaincante, elle nous conduit à travers l’immeuble et les exemples qu’il propose. Impossible de résister à la pertinence de sa démonstration et à la qualité du court scénario (à peine 5 minutes), ainsi que du tournage et de l’habillage. Une image vaut mille mots, disait K’ung-fu-tzu (ou Confucius) voici 25 siècles. Mais 25 images par seconde, et de cette pertinence, doivent en valoir des millions.

Traduction : Portrait du premier maître Confucius donnant une leçon.

 Voir la vidéo