L'immobilier responsable
Mon compte

Résidence Urbania : bientôt un nouvel immeuble en PPE rue de Carouge

Dans le quartier de Plainpalais, un bel immeuble va juxtaposer des appartements vendus en PPE et ceux loués selon la disposition HBM. Démarrage du chantier cet automne. Remise des appartements au printemps 2010. Pour plus d’informations

Résidence Urbania

Bel immeuble en PPE

Les habitants de la rue de Carouge connaissent le vieux temple de la Roseraie, tout près du pont de l’Octroi. Las ! même les édifices religieux sont mortels.
L’Eglise protestante de Genève a vendu à Implenia Development SA, société de promotion immobilière filiale du groupe Site Web ImpleniaImplenia, leader suisse de prestations de construction, cette parcelle de 1500 m2 magnifiquement située, entre la rue de Carouge et le quai Charles-Page. Cette dernière a confié le mandat de commercialisation à la Régie du Rhône.

Répondons d’emblée à la question qui ne manquera pas d’occuper les têtes levées : Pourquoi un si bel immeuble présente-t-il de tels décrochements ? Une servitude imposée par la ville voulait que le terrain demeure réservé à l’usage cultuel. Donnant-donnant : elle a levé la contrainte, mais à deux conditions. La première : une part prépondérante du futur immeuble sera accordée aux logements sociaux et aux activités à caractère social. En conséquence, 26 appartements vont être loués selon les dispositions HBM, sans oublier toute la surface d’activités à caractère social au rez-de-chaussée, et 23 offerts à la vente en PPE. Deuxième contrainte : le décrochement vertical de deux étages sur chaque façade. Il sacrifie la densité d’occupation à l’agrément des créneaux ainsi ménagés. Il brise l’alignement des toits et laisse passer un surplus de lumière.

Les deux ailes se limitent donc à 6 étages (rez consacré aux arcades + 5 étages + attique), alors que leur jointure forme une sorte de tour de 8 étages, le tout avec sous-sol et parking souterrain, un avantage recherché en ville.

Qualité de réalisation
pour qualité de vie

 Pierre-Alain Renaud Architecte La différence de niveaux peut aiguiser la curiosité, mais surtout la créativité. L’architecte Pierre-Alain Renaud a su les mettre à profit pour abriter de belles terrasses en attique, dont une sera plantée d’un arbre, vivant totem de l’immeuble. Chaque étage réservera quatre appartements en PPE : des 4 et 5 pièces, dont la superficie ira de 90 à 105 m2. Ajoutons les balcons de 11 et 16 m2. En attique, trois logements de 4 pièces sur 74 m2. Terrasses de 39 à 139 m2.
 Site Web Pierre-Alain Renaud Architectes SA

Christine Brawand

Notre Régie aborde avec grand intérêt le mandat dont elle se voit une nouvelle fois honorée. Christine Brawand, courtière en charge de la commercialisation, souligne les agréments particuliers de l’immeuble et de la situation. Il fera bon vivre dans la Résidence Urbania, affirme-t-elle. La qualité de conception et de construction va retentir sur le confort. La configuration traversante séparera agréablement la zone diurne de la nocturne, cette dernière avec des chambres de bonne dimension donnant sur le calme d’une vaste arrière-cour. La partie diurne formera un seul grand volume lumineux et convivial, la cuisine américaine s’ouvrant sur l’espace de séjour, et lui-même sur un balcon au-delà de larges baies vitrées. Et puis, pensez à la situation : dans le quartier de Plainpalais, non loin de l’université, de Carouge et du centre ville. Et toutes les commodités à proximité. L’idéal !


Nom évocateur

Urbania ! Ne cherchez pas la référence du côté d’Urbin, ville de peu d’excellence, à en croire Montaigne. Et il persistait lourdement : sur le haut d’une montaigne de moïene hautur, mais se couchant de toutes parts selon les pantes du lieu. Rassurez-vous ! la Résidence Urbania se trouvera pour sa part bien à plat et dans un quartier de grande excellence. Nous voudrions plutôt attribuer l’origine du nom au concept d’urbanité ou de politesse exquise, ainsi qu’à l’adjectif « urbain » opposé à « rural ». Celui-ci vient du latin « urbs » qui signifie « la ville » et même, par extension, la ville d’entre les villes : Rome elle-même. Difficile d’échapper à l’étymologie citadine et conviviale.
Encart-End
Encart-Start

Implenia a choisi la Régie du Rhône

Faut-il rappeler à nos lecteurs très avertis les origines d’Implenia ? L’entreprise est née de la fusion en 2006 des deux leaders suisses de la construction : Zschokke et Batigroup. Ainsi formé, le nouveau groupe ne peut être que le plus important. Il aligne quelque 6500 collaborateurs et annonce un chiffre d’affaires de 2,7 milliards de francs suisses. Implenia maîtrise l’ensemble des processus et des technologies utilisés avant, pendant et après toute activité de construction.

Stéphanie Castella responsable développements immobiliers ImpleniaStéphanie Castella, responsable des développements immobiliers au sein d’Implenia Development SA à Onex, souligne les compétences qui désignaient son groupe pour réaliser la promotion, la construction et la mise en place de la commercialisation de la Résidence Urbania, commercialisation qu’elle nous a déléguée : Toute nouvelle soit-elle, Implenia revendique plus de cent trente ans d’expérience. Ses activités sont si nombreuses qu’elle les a placées sous l’autorité de trois divisions.

  • Implenia Construction prend en charge des chantiers de toutes dimensions, depuis l’immeuble résidentiel jusqu’aux tunnels et aux grands travaux de génie-civil.
  • Implenia Real Estate, qui regroupe notamment Implenia Development SA, Implenia Entreprise Générale SA et Reuss Engineering SA, intervient en amont et en aval de la construction sur un éventail quasi exhaustif de prestations de services, de la promotion à la gestion technique.
  • Enfin Implenia Global Solutions applique l’ensemble de notre savoir-faire à de grands projets sur les marchés internationaux.