L'immobilier responsable
Mon compte

Salon Immobilier de Lausanne

En mars, le Salon Immobilier de Lausanne nous a permis de préciser les tendances du marché. Beau succès relationnel et commercial de la Régie du Rhône.

Excellents résultats

Aller au site lesil.ch

Du 18 au 21 mars, le sixième Salon Immobilier de Lausanne dressait son grand chapiteau à Ouchy, au bord du lac. Bien entendu, la Régie du Rhône était présente.

Monsieur Fidlers
Kurt Fidlers

Courtier de notre agence vaudoise, Kurt Fidlers souligne l’affluence dont notre stand a bénéficié : « Un franc succès, encore plus net que l’an dernier ! Nous présentions en particulier 9 promotions dans la région de Lausanne et sur la Côte vaudoise. Entre réservations fermes et démarches avancées, nous avons largement excédé nos prévisions les plus optimistes. Ce salon vend ! »

Julien Pellegrino
Julien Pellegrino

Son collègue, Julien Pellegrino, insiste sur les préférences d’achats : « L’engouement pour les maisons villageoises ou les vieilles fermes rénovées n’a pas disparu, mais nos prospects et nos clients privilégient nettement la situation et la proximité. Ils sont même prêts à en payer le prix. Sans doute, la modicité actuelle des taux d’intérêt joue-t-elle son rôle, mais la commodité semble le facteur déterminant. Typiquement, le public recherche des logements neufs, près des centres urbains et d’une ligne de transports en commun. »

Christophe Bonvin
Christophe Bonvin

Responsable de notre succursale vaudoise et Directeur des Ventes pour l’ensemble de la Régie, Christophe Bonvin envisage pour sa part les perspectives : « Elles sont exponentielles, se réjouit-il. Nous avons doublé en une année, et la courbe ne fléchit pas. L’agence vaudoise a fait très rapidement sa place au soleil. Les promoteurs nous connaissent et nous font de plus en plus confiance. Les projets à court et moyen termes se confirment, certains très ambitieux. Nous initions par exemple un projet de 120 logements dans l’Ouest lausannois. Du côté genevois, les grands chantiers s’alignent les uns après les autres. Ajoutez les villas, en particulier sur la Côte, et vous comprendrez que deux courtiers vaudois et nos trois genevois n’y suffisent plus. Il nous faut envisager l’ouverture d’une deuxième agence vaudoise à Yverdon. Le Nord du canton et la Broye se révèlent, elles aussi, des régions à fort développement. »

Nos projets en cours

Pour en savoir plus

Salon Immobilier de Lausanne
Point de rencontre privilégié entre vendeurs et acheteurs

Richard Benlolo
Richard Benlolo

« Nous représentons une belle exception en Europe ! » Directeur du Salon Immobilier de Lausanne, Richard Benlolo souligne le dynamisme particulier du marché immobilier romand. Parmi ses explications, la relative bonne résistance suisse face à la crise, et l’implantation régulière d’entreprises et d’organismes dans notre région. « Par ailleurs, nous assistons, dit-il, à une “métropolisation” de l’arc lémanique. Genève étant saturée, un reflux s’effectue vers Lausanne et au-delà. À travers notre “métropole lémanique”, l’habitude s’instaure de déplacements quotidiens relativement longs, comme dans les grands centres urbains. »

« Au mois de mars, notre salon a bénéficié, une fois encore, de cette conjoncture. Il a maintenu le même niveau de visiteurs — environ 12’000 — et, parmi eux, la même proportion réjouissante d’acheteurs ou acheteurs potentiels qui recherchent un appartement familial, un immeuble résidentiel et commercial, ou simplement une part d’immeuble. Indice intéressant : la participation d’acteurs étrangers venus proposer des résidences secondaires, parfois lointaines. Et avec succès ! La solvabilité de notre public est reconnue au-delà des frontières. »

Prédominance des structures établies

Port d'Ouchy
« Notre salon s’élargit donc. Il accueille de nouveaux participants, et il attribue des stands plus vastes aux exposants de toujours. Cette année, plus de 30% des surfaces supplémentaires furent occupés par huit grandes entreprises présentes l’an dernier. De façon générale, l’analyse des ventes et des contacts sérieux révèle une préférence grandissante du public en faveur des sociétés structurées, celles qui sont reconnues de longue date. La Régie du Rhône offre un bon exemple. Autre facteur favorable : l’appartenance à des réseaux immobiliers tels que Courtiers Partenaires. Ils permettent de gagner en visibilité et de mieux répondre aux demandes. »

Contacts humains

« D’aucuns imaginent que les nouvelles méthodes de présentation, — Internet par exemple — représentent une menace. Dois-je rappeler le mot d’Anne Roumanoff ? “Internet ! On ne sait ce qu’on y cherche, mais on trouve tout ce qu’on ne cherche pas.” Le public s’en est aperçu. Pour un domaine aussi vital que l’investissement immobilier, sa préférence va aux contacts directs. Et pour accéder à l’ensemble des interlocuteurs, pour comparer leurs offres, rien ne remplace un tel salon. Dans toute l’Europe, les médias événementiels voient leur rôle s’affirmer. Quant au nôtre, il me paraît plébiscité. Nous pouvons donc envisager une mouture genevoise. C’est notre grand projet pour bientôt. »